samedi 21 juin 2014

Hélène Cadou a rejoint René Guy, paisiblement, à l’aube de ce premier jour de l’été 2014.

La famille universelle de la poésie est en deuil.
Hélène Cadou,  merveilleuse, sublime et discrète vient de s'éteindre, elle attendait depuis longtemps l'heure de retrouver René-Guy Cadou, son bien-aimé pour l'éternité.
Voici l'annonce vue sur le site officiel de la famille Cadou, aujourd'hui samedi 21 juin 2014 alors que je suis en train de finir la traduction de quelques-uns de ses poèmes, extraits de Le bonheur du jour et Cantate des nuits intérieures et je venais en annoncer la parution prochaine dans l' Antologia de Poesia contemporanea francesa à Madrid chez Libros del Aire. (Jeanne Marie, traductrice)
 http://www.cadou-poesie.net/      

Hélène Cadou a rejoint René Guy, paisiblement,  à l’aube de ce premier jour de l’été 2014.

Là où tout se joue

Entre ciel et terre

On se croit sauvé

Mais le ciel retombe

Il fait déjà nuit

Pour l’éternité


Hélène Cadou, Le Prince des lisières p. 61




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire