mercredi 26 février 2014

Romain Rolland, Anthologie des Poètes contre la Guerre... à propos du Centenaire de la Grande Guerre dans Un après-midi poétique à Beaumont-le-Roger

Un après-midi poétique et musical à Beaumont-le-Roger » dimanche 2 mars 2014 à 15 heures salle des fêtes Jean Cheyrolles, rue de l'Abbaye à Beaumont-le-Roger, dans l'Eure récital proposé par Jeanne Marie, l'Association Esperanza, organisé par l'Association Culturelle de Beaumont,  avec Marcelle Rosnay,  Jean-François Marsat-Subrini, François Besnard & Veronica Romero-Saez, piano, Jonathan Robert, saxophone.  Récital dédié particulièrement aux poètes de la Grande Guerre (1914-1918), aux nombreux pacifistes comme Romain Rolland (photo) qui ont lutté pour épargner aux peuples l'inutile tragédie.

Les poètes contre la guerre — Anthologie de la poésie française 1914-1919 est le dixième livre, publié en 1920 par les Editions du Sablier (créées à Genève par René Arcos et Frans Masereel). 
Il s'ouvre sur une introduction de Romain Rolland, datée de Janvier 1920, et intitulée : "L'Esprit contre la guerre" ; elle est suivie par un bois gravé frontispice par Frans Masereel, représentant en premier plan un poète, écrivant avec une encre de sang, pour témoigner sur ce qu'il voit : les massacres de la guerre, la pauvreté des hommes, tandis que des masques et de gros capitalistes contemplent le spectacle.
L'anthologie regroupe des textes poétiques de :
René Arcos, "Les Morts", "Septembre 1916", "La  Guerre des Hommes", Tout n'est  peut-être pas perdu (extrait du  Sang des autres
Georges Bannerot, La Lettre de mon ami (extrait des Statues mutilées)
Banville d'Hostel, "A l'Homme de guerre"
L. Charles Baudouin, "Un cri des entrailles profondes", "Oeil pour oeil, dent pour dent" (extraits de Baptimales et de L'Arche flottante
Joseph Billiet, "Terre"
Loïs Cendré, "Reproche aux poètes", "Aux sacrifiés"    
Georges Chennevière, "La Flamme", "Ravitaillement", "De Profundis", "L'Etranger", 
Georges Duhamel, "Elégie", "Ballade de Florentin Prunier", "Elegie" (extraits d' Elégies
Edouard Dujardin, "Les Propos du Blessé de guerre" 
Luc Durtain, "Le Régiment à l'arrière", "14 juillet 1919" (extraits de Lise et du Retour des hommes
Louis de Gonzague Frick, "Dualisme" (extrait de Girandes)
P. J. Jouve, "L'Argent", "Il n'y a pas de victoire", (extraits de Danse des morts, et de Heures Livre de la Nuit)  
Marc Larreguy de Civrieux, "A celle qui oubliera", "Debout les morts" (extrait de La Muse du Sang
Marcel Martinet, "Poètes d'Allemagne, ô frères inconnus...", "Ce quai" (extraits des Temps maudits
Claude Roger Marx, "Poème pour le jour des morts" 
Cécile Périn, "A Charles Vildrac", "Les Femmes de tous les pays", "Et vous dormez en paix" (extraits de Les Captives
Georges Périn, "Ce qui survint", "Drame" (extrait de Suite sur la Nature en temps de guerre
Georges Pioch, "Epitaphe", "Vivre, enfin", "Stances à la révolution"  
Maurice Pottecher, "Le Point de v ue des corbeaux", "La bonne hôtesse" (extraits des Chants de la tourmente, Ollendorf) 
J. M. Renaitour, "Tuer", "Semence" (extraitde La Mort du feu
Jules Romains, "Europe ! Je n'accepte pas", "La Pluie tombe", "Mais il est midi" (extrait de Europe, N.R.F.) 
Jean de Saint-Prix, "A la Russie", "Il m'a dit, ce soldat...", "Patrie", "Quatre ans" 
Henriette Sauret, "A Romain Rolland", "Ceux qui son morts" (extraits de L'Amour à la Géhenne
Charles Vildrac, "Souvenirs", "Chant du désespéré", "Elégie villageoise", "Chant d'un fantassin"


« 



1 commentaire:

  1. Retrouver en ces années du Centenaire de cette Grande Guerre les écrits de tant d'inconnus. Que leurs chants ne restent pas sans écho. L'Europe est unie désormais, la paix y règne.

    RépondreSupprimer